Consolidation des activités primaires

En dépit de la baisse des volumes des débarquements de la pêche côtière et artisanale observée à fin juin 2018, les activités du secteur primaire s’affermissent.
Source : Libération
Posté Le : Mercredi 12 septembre 2018

En attestent les résultats définitifs de la campagne agricole 2017/2018 qui font état d’une récolte céréalière exceptionnelle avec un rendement historique moyen record.

Comme l’a relevé récemment la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), «la récolte céréalière 2017/2018, issue de mesures des rendements par prélèvement aux champs, s’est située à 103 millions de quintaux, dépassant la production de l’année précédente de 7,3%.

Dans sa note de conjoncture du mois d’août dernier (N°258), la DEPF a également précisé que, par type de céréales, cette production est constituée de 49,1 millions de quintaux de blé tendre, de 24,2 millions de quintaux de blé dur et de 29,2 millions de quintaux d’orge.

«Le rendement moyen de la campagne céréalière 2017/2018 a atteint 22,9 quintaux/hectare, en augmentation de 27% par rapport à la campagne précédente», a fait savoir récemment ce département relevant du ministère de l’Economie et des Finances, précisant que la superficie emblavée en céréales principales s’est réduite de 16% par rapport à la campagne précédente à 4,5 millions d’hectares, en raison principalement du démarrage difficile de la campagne.

Comme l’a souligné la DEPF, le rendement moyen de la campagne céréalière a progressé «de 7% par rapport à l’année agricole 2014/2015 qui a enregistré une production record de 115 millions de quintaux pour une superficie de 5,37 millions d’hectares de céréales».

Selon les analystes de ce département, cette récolte exceptionnelle a tiré profit du rattrapage de la campagne avec d’excellentes conditions climatiques caractérisées par l’abondance, la régularité et la bonne répartition dans l’espace et dans le temps de la pluviométrie avec un cumul des précipitations de 402,3 mm, en hausse de 11% par rapport à une campagne normale, tout en bénéficiant de températures clémentes au long de la saison culturale.

Ainsi que l’a relevé la DEPF, ce résultat a bénéficié, également, des progrès techniques réalisés au niveau des exploitations agricoles céréalières suite à la mise en œuvre du PMV. 

Elle n’oublie non plus que «l’utilisation des intrants agricoles et leur disponibilité ainsi que l’utilisation de techniques et de technologies avancées ont permis la valorisation de la goutte de pluie et la protection sanitaire des champs».

Par ailleurs, la DEPF a indiqué que sur le plan des échanges extérieurs du secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire, ce secteur a été à l’origine d’un chiffre d’affaires à l’export de 30,7 milliards de dirhams à fin juillet 2018, en hausse de 4,2%. 

Selon elle, «cette évolution recouvre, notamment, une progression des ventes à l’étranger du secteur de l’agriculture, sylviculture et chasse de 13% et une quasi-stagnation de celles de l’industrie alimentaire (-0,1%)».

En ce qui concerne les captures de la pêche côtière et artisanale, la DEPF a indiqué que le mois de juin 2018 s’est caractérisé par une évolution favorable du volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale. 

D’après le tableau de bord de la Direction des études et des prévisions financières, «le volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale s’est apprécié de 2,3% en juin, tiré par une hausse de 9,2% des captures des poissons pélagiques». 

Dans sa note conjoncture, la DEPF a cependant relevé que la valeur de ces débarquements s’est repliée de 29,7% durant ce mois, résultant particulièrement d’un retrait de 55% des prix des céphalopodes. 

Ainsi, compte tenu de cette évolution, la DEPF a noté que «le volume total des débarquements de la pêche côtière et artisanale s’est réduit de 11% à fin juin 2018, après une baisse de 13,1% un mois plus tôt et de 9,7% il y a une année». Et d’ajouter que la valeur de ces débarquements s’est inscrite, de son côté, en baisse de 1,4%, après une hausse de 3,7% à fin mai 2018.